Caractérisation des sols et de l'eau souterraine

Généralités

caracterisation.pollution L'échantillonnage des sols et de l’eau souterraine consiste à prélever des échantillons afin de procéder à des analyses chimiques permettant de vérifier la présence de contaminants et, le cas échéant, de déterminer la concentration de ces derniers.

Les valeurs obtenues sont ensuite comparées aux normes établies pour chaque contaminant. L'échantillonnage des sols et de l’eau souterraine se fait généralement à l’intérieur d'études environnementales telles que les évaluations environnementales de site - Phases 2 et 3, la réhabilitation de terrains contaminés ou l'enlèvement réservoirs souterrains de produits pétroliers.

Toutefois, cela peut également se faire suite à l'observation d'indices de contamination ou tout simplement pour connaître l’état environnemental d’un site donné, et ce, pour des raisons variées (preuve de non-responsabilité pour contamination, protection avant achat, preuve lors de litiges entourant des questions de contamination limitrophe, etc.).

Les méthodes et les normes pour l’échantillonnage seront alors les même que celles utilisées lors d’une évaluation environnementale de site - Phase 2.

Méthodes

Les équipements de forage utilisés (foreuse à tarières, foreuse rotative, foreuse à câble, excavatrice ou pelle hydraulique pour les tranchées, etc.) de même que le matériel d’échantillonnage (pelle, truelle, tarière manuelle, carottier fendu, tube à paroi mince, etc.), sont généralement choisis en fonction de la profondeur, du type de sol à échantillonner, de la stabilité du terrain, de l’accessibilité des lieux, de la disponibilité du matériel et des types de contaminants soupçonnés.

caracterisation.pollution caracterisation.pollution caracterisation.pollution

Pour l'échantillonnage de l'eau souterraine, des puits d’observation sont installés à même les forages. Ils permettent de prélever l'eau souterraine afin d'en vérifier la qualité environnementale.

Procédure

L'échantillonnage est exécuté en suivant un protocole normalisé. L'échantillonnage est exécuté en suivant un protocole normalisé. Les échantillons doivent être conservés adéquatement et leur transport doit se faire dans une glacière à une température d’environ 4°C, à l’abri de la lumière.

L’analyse des échantillons est effectuée par un laboratoire accrédité par le Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec (MDDEP) et les résultats des analyses doivent être signés par le chimiste responsable.