Évaluation environnementale de site - Phase 2

Généralités

Pollution 1 L'évaluation environnementale de site - Phase 2, aussi appelée caractérisation environnementale préliminaire, est nécessaire lorsque l'évaluation environnementale de site - Phase 1 a révélé des preuves de contamination réelles ou potentielles risquant d’affecter la qualité environnementale du site à l’étude.

Les évaluateurs échantillonnent et caractérisent les sols ou les eaux souterraines aux endroits prédéterminés et soumettent ces échantillons à des analyses de laboratoire dans le but de confirmer ou d’infirmer la présence de contaminants dans des concentrations supérieures à celles permises.

L'évaluation environnementale de site - Phase 2 permet aux évaluateurs d'établir si la réhabilitation du terrain est nécessaire.


Les différentes étapes lors de l'exécution d'une évaluation environnementale de site phase 2 sont les suivantes :

  • Les activités préparatoires

    Cette étape de l'évaluation environnementale de site - Phase 2 consiste à définir les objectifs ainsi que la portée des travaux.

    L’évaluateur procède également à la préparation des outils de travail, aux demandes d’autorisation ainsi qu’aux demandes de détection des infrastructures souterraines.

    Une analyse de la situation permet de déterminer les secteurs et paramètres problématiques et de choisir la ou les meilleures méthodes d’investigation pour le secteur à sonder et la contamination en cause (prélèvement manuelle, forage, tranchée).

  • La planification de la campagne d’échantillonnage

    Pollution 1

    Cette étape de l'évaluation environnementale de site - Phase 2 consiste à élaborer un programme de travail et à préparer le matériel d’échantillonnage.

    Elle comprend, entre autres, la conception du plan d’échantillonnage (aléatoire, systématique, ciblé, combiné), le choix du type d’échantillonnage (ponctuel, composé), le choix de la profondeur et du nombre de forages ou de tranchées à effectuer, l’évaluation du nombre d’échantillons à prélever et finalement, la sélection des paramètres à analyser.



  • L'échantillonnage

    Cette étape de l'évaluation environnementale de site - Phase 2 comprend l’identification et la prise des échantillons, les observations organoleptiques, le nettoyage des instruments, la prise de photographies, la conservation et le transport des échantillons.

    L’équipement de forage (foreuse à tarières, foreuse rotative, foreuse à câble, excavatrice ou pelle hydraulique pour les tranchées) et le matériel d’échantillonnage (pelle, truelle, tarière manuelle, carottier fendu, tube à paroi mince), sont choisis en fonction de la profondeur, du type de sol à échantillonner, de la stabilité du terrain, de l’accessibilité des lieux, de la disponibilité du matériel et des types de contaminants.

    Une attention particulière doit être apportée au nettoyage du matériel ainsi qu'à la manipulation des échantillons de façon à s’assurer de l’intégrité de ces derniers.

    Les échantillons se doivent d’être conservés et transportés adéquatement dans une glacière à une température de 4°C, à l’abri de la lumière.

    Il est important d’acheminer les échantillons le plus rapidement possible au laboratoire.

    Il est important d’accorder beaucoup de rigueur dans l’identification des échantillons de façon à pouvoir les utiliser efficacement lors de phases ultérieures, si nécessaire.

  • L’analyse des échantillons

    Pollution 1

    Le laboratoire chargé d’effectuer les analyses des échantillons doit être accrédité par le MDDEP et les certificats d’analyses de laboratoires doivent obligatoirement porter la signature du chimiste responsable qui se doit d’être membre de l'Ordre des chimistes du Québec.

    Le laboratoire doit fournir les résultats d’analyses, les certificats d’analyse physico-chimiques, les résultats issus du programme d’assurance-qualité, les limites de détection et de quantification des méthodes et les références des méthodes analytiques.

    Seuls les échantillons provenant des endroits soupçonnés d’être contaminés seront analysés, cependant, la totalité des échantillons seront conservés adéquatement afin de procéder à des analyses supplémentaires si nécessaire.

  • L'interprétation des données et la production du rapport

    Les résultats d’analyses sont examinés par l’évaluateur et les concentrations des contaminants sont comparées aux valeurs limites permises.

    Ces valeurs diffèrent selon les critères d’usage (Niveau A, B et C) de la politique de protection des sols et de rehabilitation des terrains.

    Le critère d’usage d’un site est déterminé grâce au plan de zonage municipal et/ou à l'utilisation actuelle de celui-ci.

    Tiré de la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés du MDDEP du Québec.
    Critères Descriptifs
    Niveau A Teneurs de fond pour les paramètres inorganiques et limite de quantification pour les paramètres organiques.
    Niveau B Limite maximale acceptable pour les terrains à vocation résidentielle, récréative et institutionnelle.
    Niveau C Limite maximale acceptable pour des terrains à vocation commerciale et pour des terrains à usage industriel.