La réhabilitation d’un site contaminé

caracterisation.pollutionLorsque les sols et/ou l'eau souterraine d'un terrain sont contaminés au-delà des valeurs maximales permises, la réhabilitation environnementale peut s'avérer nécessaire. Elle est souvent exigée par les institutions financières avant d'émettre un prêt hypothécaire impliquant un bâtiment résidentiel multi logements ou à usage commercial ou industriel.

Parmi les mesures de gestion proposées par le MDDEP, la décontamination aux critères génériques d'usage (ou aux normes) est souvent appliquée. Pour ce faire, deux (2) types d'intervention sont possible, soient :

  • L'excavation et la disposition des sols contaminés vers un lieu de traitement ou d'enfouissement autorisé (méthode ex-situ).
  • Le traitement des sols contaminés et de l'eau souterraine par injection de produits chimiques (méthode in-situ).

Le choix de la méthode se fera en considérant plusieurs facteurs dont le coût de chacune des méthodes, la présence de structures et d'infrastructures en place, l'accessibilité au site, les contraintes de temps, les dimensions du site, le volume de sols contaminés, le type de sol, le type de contaminant et les technologies disponibles.